Protection des moyens de subsistance et règlement de la Loi de la Vente de Rue en vigueur, mais les vendeurs vivent dans la peur

NEW DELHI - Inde : Un policier se réjoui de golgappas à la une télévision commerciale et payant un  vendeur a attiré l'attention d'un grand nombre. Deux raisons, le policier n'a pas expulsé le vendeur, et il lui a même payé. La publicité, qui était à la veille du passage de la loi sur la Protection des moyens de subsistance et le règlement de la Vente de Rue par le parti du Congrès, leur avait donné le courage d'imaginer une vie sans harcèlement et exploitation.

Le projet de loi a été rédigé et adopté cette année. Il est entré en vigueur le 1er mai. Mais, jusqu'à ce jour, les vendeurs disent qu'il n'a pas été correctement implémenté. "Nous continuons à être harcelés et exploités par des agences civiques. Lorsque nous leurs disons qu'il y a une loi en place, ils agissent d’une manière désemparée. Même l'un des maires de Delhi ne connaissait pas l'existence d'une telle loi, “a déclaré Arbind Singh, Coordinateur national, Association National des Vendeurs de Rue de l'Inde [National Association of Street Vendors of India] (NASVI).

C'était le travail des sociétés d’identifier les sites de vente, mais cela n'a pas été fait. La police demande de l'argent aux vendeurs et ceux qui ne connaissent pas beaucoup sur les certificats de vente sont vulnérables à l'extorsion.

Trente vendeurs du quartier de Nizamuddin ont été récemment expulsés. Quand l’équipe de NASVI a visité l'endroit, des policiers et des autres vendeurs y ont plaidé l'ignorance. "L’application de la Loi est un grand problème. Le harcèlement des vendeurs peut seulement prendre fin si les agences civiques et la police suivent les lignes directrices, “a déclaré Singh.

Récemment, la Haute Cour de Delhi a annulé la pratique annuelle des organes municipaux interdisant la vente de nourriture de rue.

« La Cour a observé que, avec la Loi de 2006 sur la Sécurité de la Nourriture et la Loi sur la Vente de Rue les deux en exercice, la Loi des Instances Municipales est arbitraire et n’est pas nécessaire, » a déclaré Sampriti Phukan Malik, un avocat associé de NASVI.

Ram, un dirigeant du marché de Prabhu, vendeur de rue, a dit que, malgré la lutte intense, des observations de la Cour et le lobbying intense à Delhi, les organismes municipaux continuent à déranger la Loi sur les vendeurs de rue d’un prétexte ou l'autre. » La dernière raison citée par les compagnies était le retard dans l'élaboration de règles par les autorités gouvernementaux. Cependant, pour aider le gouvernement de l'État, NASVI avait préparé le projet des lois et l’a partagé avec les institutions municipales.

Environ 13 000 vendeurs de nourriture s’étaient déjà inscrits pour le Programme de la Nourriture de la Rue. 3 000 d'entre eux ont été délivrés les certificats à Delhi.

Cependant, Sangeeta Singh, qui dirige le programme, a dit, « les vendeurs enregistrés doivent être pourvus de formation en sécurité alimentaire et hygiène ainsi que des infrastructures de base comme l'eau potable et les moyens de disposition des déchets. » Des délégations des pays Asiatiques comme Népal, Bhoutan et Cambodge ont été invités à apprendre de la loi indienne afin d'adopter la même loi dans leurs pays respectifs.

Source:  Times of India - http://timesofindia.indiatimes.com/city/delhi/Act-in-force-but-vendors-live-in-fear/articleshow/40883238.cms

NB - Le titre original a été adapté en fonction de notre audience mondiale

Like us
Follow us on Twitter

Cités Classe Mondiale pour Tous (Portugais Blog)

Il existe également une version du Blog en portugais où l'on peut accéder à des mises à jour personnelles sur les nouvelles et événements. On peut y accéder à travers ce lien: http://streetnetbrasil.wordpress.com/
StreetNet NewsBox

NewsBox

BRASIL. Camelôs fazem protesto na Avenida Rangel Pestana. G1 Globo (11 de abril de 2015).

BRASIL. Operação retira ambulantes do calçadão do centro de Maceió. G1 Glob (7 de abril de 2015) por Carolina Sanches.

BRASIL.  Operação da PM e Prefeitura vai retirar camelôs do Comércio. Primeira Ediçao (30 de março de 2015 ).

StreetNet Internationale

StreetNet Internationale

StreetNet Internationale est une alliance des vendeurs de rue. Elle était lancée à Durban en République Sud Africaine en Novembre 2002. Ses membres sont des organisations telles les coopératives, unions ou Associations. Ces dernières regroupent directement les vendeurs de rue, du marché, et/ou les marchands en qualité de membres, qui sont ainsi autorisés à s’affilier à StreetNet Internationale.

L’ objectif de StreetNet est de promouvoir l’ echange de l’information et idées sur les questions critiques à l’ endroit des vendeurs de rue, du marché, et d’ autres marchands: à titre d’ exemple, les vendeurs mobiles. Il doit aussi promouvoir les stratégies concernant l’ organisation pratique et la defence de leur intérêts.