Maintien de la sécurité de la nourriture de rue 

Formation massive des vendeurs de la nourriture de rue sur l’hygiène et la sécurité alimentaire

New Delhi - Lundi, plus de 500 vendeurs de nourriture de rue ont  joint une consultation et un  programme de formation de masse sur l'hygiène et la salubrité de la nourriture et se sont engagés à renforcer leurs capacités pour assurer la durabilité de la sécurité de la nourriture, de la santé et de la nutrition. Un grand nombre de moyens d'existence,  santé, experts en nutrition et dans développement, y compris les représentants de l'Organisation mondiale de la santé, ceux l’Organisation internationale du travail, du Ministère de la Santé et de bien-être de la Famille, de  la sécurité alimentaire et des autres autorités ordinaires de l’ Inde, Département de la sécurité alimentaire de  Delhi et les exécutifs municipaux et les agents de santé du gouvernement de Delhi ont également participé à la consultation pour souligner l'importance critique de maintien de la sécurité alimentaire des rues dans une manière systématique et rendue professionnelle.

La consultation a adopté une résolution dont sa lecture est la suivante, « des déterminants sociaux de la santé, comme emploi et travail de décent, logement et santé, éducation et protection sociale, doivent être adéquatement traités lors des programmes de réglementation pour le développement des capacités des travailleurs à faible revenu tels que des vendeurs de  nourriture de rue. L'Inde doit avoir un modèle transparent et participatif du développement de la loi pour traiter des déterminants sociaux de la santé. Une fois que ces déterminants sont traités, les entrepreneurs des rues auraient des capacités construire leur entreprise et contribuer à la durabilité des programmes de nutrition, de santé et de sécurité alimentaire ».

La consultation et la formation avait été organisée par l’Association National des Vendeurs de Rue d'Inde (NASVI) avec l'appui de la Sécurité Alimentaire et l’Autorité équitable en Inde (FSSAI) à l'occasion de la Journée Mondiale de la nourriture, le jour de la Fondation de l’organisation onusienne sur la Nourriture et l’Agriculture (FAO).

Inaugurant de la consultation et la formation, K. Chandramouli,  Présidente de FSSAI a fait  appel à la  synergie multi sectorielle pour atteindre des résultats dans les domaines requis de sécurité alimentaire, hygiène et santé. M. Chandramouli a dit, « des opérateurs de nourriture non organisés constituent environ quatre-vingt-dix pour cent du total des travailleurs du secteur alimentaire du pays et on doit faire des efforts coordonnés pour protéger leurs droits. Nous devons assurer la sensibilité administrative et être positive envers les vendeurs de la nourriture de rue puisqu’ils ont aussi des participations égales dans la mission globale de la sécurité alimentaire et de la sécurité ». Il a insisté sur l'importance de l'enregistrement et de la formation des vendeurs de la nourriture de rue et a déclaré que le département de sécurité alimentaire de chaque État devrait avoir un simple Manuel Standards (Lois) des Procédures d'Opération (SPO) et les vendeurs de la nourriture  formés doivent y adhéré.

La Présidente de FSSAI dit que FSSAI avait notifié la Sécurité Alimentaire et des Lois (de délivrance des Permis et d'Enregistrement des Business du secteur Alimentaire) selon lesquelles les entreprises alimentaires et des boissons, des producteurs et des vendeurs, y compris des entreprises du secteur non-organisé,  doivent se faire enregistrer et obtenir des licences et le règlement pour  aider des vendeurs de la nourriture avec l’obtention de la légitimité dans plusieurs villes. Cependant, il a encore dit qu’il « a  encore beaucoup à faire. Nous admettons que l’implémentation reste un grand défi et des synergies multisectorielles sont nécessaires pour rendre professionnel la vente de la nourriture sur la rue ».

M. Chandramouli a dit que la nourriture et la santé sont très liées l’une à l’autre. « Le goût de la nourriture préparée par les vendeurs de nourriture de rue est imbattable et si elle est accompagnée par des pratiques hygiéniques, elles n’ont donc pas d'équivalent, même les hôtels de 5 étoiles ne peuvent les battre », a-t-il ajouté.

L'expert de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur la promotion de la santé, des déterminants sociaux de la santé et de développement Dr Suvajee Good a déclaré que l'organisation comme NASVI devrait renforcer des capacités des communautés des vendeurs de la nourriture de rue vers l'obtention de droit à la santé et l'accès à l'information. Réitérant des objectifs de l’OMS, elle a dit : «La distribution inégale de la santé, endommageant des expériences n'est pas dans aucune façon un phénomène naturel, mais c’est un résultat d'une combinaison toxique des pauvres lois sociaux, des arrangements économiques injustes et des mauvaises politiques. » Mm. Good a dit que les vendeurs de la nourriture de rue ont une grande responsabilité d'assurer l'hygiène alimentaire à tous. Nous avons des millions des vendeurs de rue et chaque vendeur fournit de la nourriture a au moins 200 personnes par jour ; donc il y a une énorme population dont la responsabilité est sur les vendeurs de la nourriture.

Le Secrétaire adjoint du Ministère de la Santé et de Bien-être Familiale Sujaya Krishnan a dit que le Ministère de la Santé était engagé à traiter des questions relatives à la santé occupationnelle d'une grande partie des travailleurs du secteur informel, qui comprend aussi des vendeurs de rue. Elle a dit que la convergence inter ministérielle et multi sectorielle sur la sécurité de la santé et la nutrition avait été un besoin pressant et nécessaire du pays.

Mme Krishnan a dit, « toute la chaîne alimentaire doit être compris afin de prévenir des maladies. Des vendeurs de la nourriture devraient avoir une bonne connaissance des meilleures pratiques d'hygiène alimentaire y compris la connaissance des matières premières. Des travailleurs dans le secteur alimentaire devraient garder des précautions appropriées afin qu’elles même ne conduisent pas à la contamination. L'organisation doit être très sensible dans cette direction et régulièrement travailler dans ces directions. Pour ce faire, une grande sensibilisation est nécessaire. Je félicite NASVI pour faire avancer les questions des vendeurs de rue dans son ensemble. Le processus d'organisation et de renforcement des capacités devrait continuer ».

La Directrice National de l'OIT en Inde Tine Staermose a dit que les vendeurs de rue font partie intégrante de l'économie en Inde et dans des autres pays. L'espace est une partie importante de la subsistance des vendeurs. Elle a cité un rapport qui dit que chaque marché hebdomadaire fournit des transactions quotidiennes de vingt roupies de lakh.

Plus tôt dans la journée, s'exprimant sur la perspective et l'objet de la consultation et la formation, le  coordinateur national de NASVI Arbind Singh, a dit que la construction de l’engagement entre les principaux intervenants afin de renforcer de permettre la professionnalisation de la vente de la nourriture de rue dans une ère de la haute compétition du marché, rétrécissement du système formel de distribution alimentaire et des préoccupations hygiéniques et de la santé de plus en plus est une nécessité à  la une. Il a souligné le point sur le besoin de l'organisation des vendeurs de nourriture de rue non-organisés, leur formation sur l'hygiène et la santé et leurs pourvoir une espace légitime  urbain pour faire la vente.

M. Singh a dit, « Bien que tard, mais ces dernières années qu'un grand barattage a commencé sur comment rendre  professionnel la vente de la nourriture de rue et exploiter leur potentiel en atténuant la pauvreté, création d'emplois, assurant la sécurité alimentaire et des normes de la santé et stimulant l'économie et le tourisme ».  « Bien que le goût de la nourriture de rue gouverne les villes représentant le tissu multi - culturel des traditions culinaires traditionnelles et ethniques, mais les conditions dans lesquelles les vendeurs de nourriture de rue travaillent ne conviennent pas pour la préparation et la vente de la nourriture. Le lieu de la préparation n'est pas toujours propre, bien éclairé et avec des installations sanitaires adéquates. Il s'agit ici des raisons principales derrière la considération de la vente de la nourriture de rue comme problème de santé publique important. Ces circonstances provoquent la contamination microbienne conduisant à des intoxications de la nourriture et autres aliments et des maladies hydriques et qui un impact négatif non pas seulement sur la santé des consommateurs, mais aussi sur la vie quotidienne des vendeurs de nourriture de rue. Par conséquent, une stratégie compréhensible est nécessaire pour s'attaquer à la question de la salubrité des aliments », a fait remarquer le coordinateur de NASVI.

Après la consultation, la formation des vendeurs de la nourriture de rue ont continué dans trois sessions. Les sessions ont témoigné trois groupes de vendeurs de la nourriture de rue mettant les mains sur la formation sur la santé et l’hygiène ainsi que des aliments nutritifs et délicieux aux consommateurs et de partager le gain de la formation aux autres participants a la vente de la nourriture. Les thèmes de la formation comprennent les pratiques d'hygiène personnelle, unité hygiénique, usage et traitement de l'eau, cuisson, stockage, affichage, envelopper et service de la nourriture, ustensiles de nettoyage et entretien de l’ équipements, utilisation de serviettes ainsi que la connaissance des risques pour la santé et des risques alimentaires.

Salila Thomas, expert professeur noté en nutrition, a présidé les séances de formation et a fait l’interaction avec les vendeurs de la nourriture de rue. Les sessions ont été menées et animées par Shashank Pandey, coordonnateur du programme de la nourriture de rue de NASVI.

Plusieurs experts en développement, des officiers de santé et d'hygiène, des exécutifs municipaux et activistes en droits de l’home y compris le directeur de FSSAI Dr Vinod Kotwal et directeur - adjoint Dr Manisha Narayan ont rejoignis la consultation et la formation.

Une présentation sur la campagne et la défense de NASVI sur la Nourriture de rue a été mis dans le programme.

NASVI a depuis longtemps fait la promotion des causes des vendeurs de la nourriture de rue. Organiser des vendeurs de la nourriture, développer leurs capacités, défendre leurs problèmes avec les autorités gouvernementales et célébrer les fêtes de la nourriture de rue ont été les activités principales de NASVI ces dernières années. Actuellement NASVI est en train d’engager avec le Soin Alimentaire et l’Autorité sur les Lois d'Inde (SALI / [FSSAI]), Ministère de la Santé, Gouvernement de l'Inde, afin de secourir l’enregistrement des vendeurs de nourriture de rue, développer des zones de la nourriture de rue et de former des vendeurs de la nourriture sur l'hygiène et la santé.

Like us
Galerie
Follow us on Twitter

Cités Classe Mondiale pour Tous (Portugais Blog)

Il existe également une version du Blog en portugais où l'on peut accéder à des mises à jour personnelles sur les nouvelles et événements. On peut y accéder à travers ce lien: http://streetnetbrasil.wordpress.com/
StreetNet NewsBox

NewsBox

BRASIL. Camelôs fazem protesto na Avenida Rangel Pestana. G1 Globo (11 de abril de 2015).

BRASIL. Operação retira ambulantes do calçadão do centro de Maceió. G1 Glob (7 de abril de 2015) por Carolina Sanches.

BRASIL.  Operação da PM e Prefeitura vai retirar camelôs do Comércio. Primeira Ediçao (30 de março de 2015 ).

StreetNet Internationale

StreetNet Internationale

StreetNet Internationale est une alliance des vendeurs de rue. Elle était lancée à Durban en République Sud Africaine en Novembre 2002. Ses membres sont des organisations telles les coopératives, unions ou Associations. Ces dernières regroupent directement les vendeurs de rue, du marché, et/ou les marchands en qualité de membres, qui sont ainsi autorisés à s’affilier à StreetNet Internationale.

L’ objectif de StreetNet est de promouvoir l’ echange de l’information et idées sur les questions critiques à l’ endroit des vendeurs de rue, du marché, et d’ autres marchands: à titre d’ exemple, les vendeurs mobiles. Il doit aussi promouvoir les stratégies concernant l’ organisation pratique et la defence de leur intérêts.